methacropped-111111

Que deviennent les herbes des bords de routes après le fauchage communal ou départemental ?
De plus en plus de régions bannissent l'usage de produit phytosanitaires et pratiquent le fauchage tardif .

Eh bien , une fois broyés , ces déchets de tonte  servent, après avoir été méthanisés , à produire du biogaz. Celui-ci sera ensuite transformé en chaleur et en électricité. Pas belle la vie écologique ?

J'avais pensé au compost mais il y a donc d'autres issues.

Certaines sociétés de méthanisation sont alimentées en broyats d'herbe de fauche mais aussi en fumier , lisier et graisses de laiteries .  L'électricité produite est injectée dans le réseau  et la chaleur peut convenir à des poulaillers , par exemple .

L'objectif du Grenelle de l'environnement est de 23% d'énergies renouvelables d'ici à 2020 . La méthanisation devient un objectif national en France.

methale-vsv-permet-de-faucher-et-recolter-la-biomasse-des-bas-cotes-routiers-pour-la-methanisation-photo-noremat-540x307

Photo Noremat  (détails sur le fauchage valorisé )

methaprincipe_de_la_méthanisation_01

C'est aussi valable pour les plantes invasives, telle la renouée, ci-dessous. je pensais que cette plante allait se ressemer ou drageonner . Les broyeuses réduisent les tiges en minuscules morceaux pour éviter ces phénomènes, pires que le mal . Le fauchage  répété fatigue aussi la plante qui ne se regénère pas .

recolte-de-renouee-en-accotement-avec-un-vsv-et-conteneur-porte-photo-noremat

 Photo Noremat

Lien

J'aime bien cette idée même si je râle après avoir repéré des orchidées sur les talus et revenir faire des photos ...alors que la faucheuse m'a devancée .

Violette

creative_design_64-wallpaper-1024x1024

Photo