BraineGare_Braine_029

Non, raté  je ne parle pas de moi mais de la gare de Braine-le-Comte en Belgique !

Lors du salon du livre se tenait aussi la Journée du patrimoine dans une salle contiguë. Avant l'arrivée du public , j'ai mené ma petite enquête . Je voulais savoir si réellement cette gare était la plus ancienne d'Europe continentale. Un érudit , docteur en histoire , un vieux monsieur à la grande barbe blanche (le Père Noël existe, je l'ai rencontré !) m'a tout expliqué .

Q7A0035

Cette édifice n'est pas le plus vieux, des gares anglaises étaient son aînée mais c'est la plus vieille gare toujours en service.

DSCN9441

1200px-Braine-le-Comte-GareSNCB

Sans travaux ! Photo Volapuk CC

 

Braineimg_0310

"Le Voyageur pressé"

 

dyn010_original_600_450_pjpeg_2601302_a869c5b5cbc22bf532e6c522876ca98d

Les écoliers

 

 

Braine-le-Compte se trouve sur l'axe Mons-Bruxelles, une ligne ferroviaire destinée à relier Bruxelles à Paris. La gare a été construite dès 1841.  Braine-le-Comte devient tête de ligne vers Namur et le Luxembourg et des "navetteurs" brainois travaillent à Bruxelles, à 30 km. et devient même un terminal RER .
Durant la période industrielle, la ville jouissait d'une forte économie basée sur les filatures de coton, l'imprimerie Zech, la papeterie Catala, la brasserie Deflandre … Ensuite, ces industries firent place aux constructions métalliques, aux ateliers de locomotives (la société des ABT ayant déclaré faillite en 1992) et aux verreries qui donnèrent à la ville son essor économique. Ces entreprises se retrouvèrent en déclin à la suite de nombreuses délocalisations et restructurations et la ligne de trains à grande vitesse entre Bruxelles et Paris défavorisent l'usage et l'extension de la gare.

L’arrivée du rail, réclamé par l’industrie cotonnière , changera totalement la physionomie de la ville. La "rue de la Station" fut  tracée, au travers des jardins du couvent des Dominicains, pour faciliter l’accès à la gare depuis le centre ville.

Il a été très peu modifié , seul l’étage de la rotonde d’accueil est supprimé suite à l’incendie de 1917 et la verrière au-dessus des quais supprimée.

Durant la dernière guerre , la gare , au centre d'un noeud ferroviaire important devient une cible. Bombardée, elle  a perdu sa grande et majestueuse halle qui ne sera jamais reconstruite.

braine_le_comte_013

BraineGare_Braine_027

brainescreen

Les voyageurs  rencontrés dans la salle d'attente ne connaissaient pas l'histoire de cette gare , pas plus que la guichetière. Elle nous a renvoyés vers le chef de gare qui, lui, nous a confirmé que c'était bien de cette gare-là dont il s'agissait . Elle est devenue banale intérieurement. Toujours en travaux, nous a-t-il dit .

DSCN9443

L’histoire de la Mobilité (fresque TEC, plateau de la gare)

Violette

DSCN9442