s800

Chez ces oiseaux de Paradis, ou paradisiers de Papouasie-Nouvelle-Guinée, les mâles portent des plumes brillantes très noires et effectuent une danse de séduction pour attirer les femelles.

 Paradisiers

Autre lien

 aHR0cDovL3d3dy5saXZlc2NpZW5jZS5jb20vaW1hZ2VzL2kvMDAwLzA5Ny83MzYvaTAyL2JpcmQtb2YtcGFyYWRpc2UtMDAxLU5PLVJFVVNFLmpwZz8xNTE1Njg5NTg3

Photo Martin Willis/ Minden Pictures/Newscom Livesciences

Les plumes "super-noires " doivent leurs propriétés à la structure de leur surface qui absorbe quasiment la totalité de la lumière qui les atteint.

Ici des paradisiers superbes . Femelle et mâle

 

ultranoir-plumage-paradisier-absorbe-lumiere_width1024

DQ10I4AWAAAPgpA

Photo Troglodette

3783cb5c9c_118154_oiseau-paradis

Photo Futura-Sciences

 G5QulDwi0YVkw9CvyZnD_6QVRpo

Photo BBC -Planet Earth

трансформация-чудной-райской-птицы

трансформация-самца-чудной-райской-птицы

 

D'après des mesures optiques, les plumes de ces oiseaux absorbent jusqu'à 99,95 % de la lumière incidente, ce qui est comparable à des matériaux très noirs comme des panneaux solaires. Le matériau le plus noir connu est le Vantablack, qui absorbe 99,96 % de la lumière

Des chercheurs des universités de Harvard, Yale et du Smithsonian Institute ont étudié plus précisément le plumage de ces oiseaux de la famille des Paradisaeidae pour savoir pourquoi leurs plumes absorbaient aussi bien la lumière. Ils ont comparé leur structure microscopique à celle d'autres plumes noires. Les plumes noires normales sont plates et rappellent des fractales : au microscope, chaque branche de plume ressemble à une petite plume plate.

010918_scivis_feathers_inline1_rev2

Photo  McCoy et al/Nature Communications 2018

Ils n'utilisent pas leur plumage noir pour se camoufler, contrairement à certains serpents qui ont des écailles super-noires. Chez les oiseaux de Paradis, ces plumes particulières permettent aux mâles d'être plus attractifs aux yeux des femelles lors de leurs parades amoureuses.
Grâce aux plumes super-noires, les couleurs du mâle semblent plus brillantes, voire lumineuses. Ce noir crée même une sorte d'illusion d’optique. Comme les femelles préfèrent les mâles qui ont un plumage super-noir, les gènes responsables de cette caractéristique passent à la génération suivante : au cours de l'évolution, la sélection sexuelle a favorisé ces plumages.

Ces plumes super-noires, avec leur structure microscopique particulière, pourraient trouver de nouvelles applications, pour des textiles ou des panneaux solaires pa exemple. Les matériaux super-noirs, qui ont une très faible réflectance, sont utilisés pour leurs propriétés optiques ou thermiques dans différents domaines, en  technologies solaires ou les télescopes.

Cette étude paraît dans la revue Nature Communications.

para72e76de2ed_118162_plume-noire-01

 A gauche, une plume noire normale de Lesser melampitta et à droite une plume super-noire d’un paradisier.
© Dakota McCoy, CC BY-ND 

  par1sans-titre

 a)  Lycocorax pyrrhopterus, plume noire normale avec barbule, échelle 200 µm. b)  Parotia wahnesi plume super noire avec des barbules modifiées, échelle  50 µm. c) Plume de Melampitta lugubris qui apparaît dorée. d) Plume super noire de Ptiloris paradiseus qui retient la couleur noire au maximum. Tubes 12,8 mm de diamètre.

La nature m'épate toujours autant.

Violette

il_570xN_761617035_dwyo