1e6e050dfa66b54a506cd60e1e0ae197

Des protagonistes: ma commune , un responsable de centre social, une blogueuse ...

Sur une affiche municipale nous découvrons qu'une blogueuse littéraire* du lieu animera une soirée polar avec deux auteurs de son choix ainsi qu'une soirée "livre pour enfants" avec un auteur autour de son expo photo amateur .
Cela s'appelle "Et si on rencontrait[...] auteurs normands." En fait d'écrivains locaux , il y a l'Ile-de-France mais bon, on n'est pas à un anachronisme près.

*des auteurs lui offrent leurs livres, elle les commente positivement.  

Je suis missionnée pour en savoir plus alors je contacte le reponsable du lieu. Il explique que c'est une expo photo et que des écrivains connus de la photographe seront présents. Je transmets le mécontentement de Monsieur Sakura. Auteur stéphanais , il reste méconnu de la commune qui se garde bien de parler de lui. Un de ses romans policiers, édités, a pour cadre la ville et ses alentours...etc .

 

la-bete-et-le-boss

 

Mon interlocuteur est emballé : Il invite Monsieur Sakura à venir avec ses livres, à présenter ses ouvrages et son parcours et à dédicacer.
De bonne foi, Monsieur Sakura en parle sur les réseaux sociaux. Il lui semble normal de participer à cette soirée même si la légitimité critique de la blogueuse ne lui paraît pas évidente. En l'occurence, le manque d'analyse et le copinage avec les auteurs qui offrent leurs textes. Mais comme dit notre professeur de littérature ," je peux défendre moi-même mon roman et je répondrai aux questions du public ".

C'était sans compter sur l'attitude de la pseudo animatrice ... Elle refuse tout net la participation de l'écrivain. Que son projet est abouti et qu'il n'y a pas de place ni de temps pour lui. Elle fait aussi un laïus sur la jalousie etc ...Se mettre le doigt dans l'oeil aussi profond, c'est très masochiste ! Jalousie commence par un J, mais Justice aussi. La seule chose qui est demandée c'est l'équité et la justice entre les citoyens qui utilisent une salle communale, payée par nos impôts locaux et fonciers. Monsieur Sakura a d'ailleurs évoqué différents auteurs des quartiers, quatre à notre connaissance, ainsi qu'un photographe qui a publié des livres d'art . Il ne tire pas toute la couverture à lui ...

Devant la réaction de la blogueuse photographe , nous rencontrons le directeur. Mise au point qu'il prend de haut. Quand nous évoquons le rejet des propositions de concerts gracieux depuis ...2004, le manque de réponse sytématique aux propositions de parler de ses livres et des phrases assassines d'un élu rencontré à la mairie " Vous êtes musulman, cela posera problème. On a déjà assez à faire avec le porc dans les cantines etc, ..."Champion toute catégorie, celui-là !
Donc le directeur demande ce qui motive ce rejet , je dis avec certitude : le racisme ! Là il me demande de me taire ,que je ne peux pas dire ça dans ce lieu, etc. Donc ferme-la ! C'est comme la femme battue qui se plaint de son mari violent " Tais-toi , tu l'as cherché " ... Bref , je me lève mais il ne l'entend pas ainsi . Il n'y a que le discriminé qui peut en parler et témoigner . Et il est présent !

Nous découvrons qu'il y a un grand écart entre ce que dit l'animatrice de deux soirs et exposante de photos. Elle n'est pas là pour ça, le contrat, c'est l'expo. C'est le public qui animera.
Il propose alors à Monsieur Sakura de venir un autre jour avec une expo sur sa vie, ses livres, ses thèmes de romans, que sais-je encore ! Que ce sera soumis à un comité d'usagers de quartier et que ses interlocuteurs ce seront eux.

Donc il faudrait encadrer  des photos. De quoi ? Des couvertures de romans? Des chats ? Des lieux décrits dans le polar ? De Safi juqu'à l'Europe du Nord ? De charettes ? De radeaux ? De la ville de la mère de l'auteur ? Les exposer pendant 3 semaines et un soir répondre à des spectateurs qui ne le connaissent pas ? 

C'est vite vu, refus !

Alors comme ça Monsieur Sakura est passé en deux jours d'une invitation, presse prévenue par le directeur et une affiche modifiée à une présence dans le public et ultérieurement à une expo...d'écrivain !

Nivellement par le bas, tout et n'importe quoi .

Pour me méconter un peu plus , dans la salle d'attente j'ai découvert le magazine junior local. Pour inciter les jeunes à lire, rien de tel qu'un ouvrage sans texte...

Exemple :

DSCN2695

DSCN2697

DSCN2698

Je dois vieillir, moi, je n'ai pas les mêmes critères ...

Et pour terminer la journée en beauté, un photographe demande un pourcentage pour chaque livre vendu où la photo d'indentité qu'il a prise apparaît en quatrième de couverture.  Photo déjà payée 10 € ( 80 € en tout ) Prix d'ami .

Voilà comment on a des coups de sang quand l'incompétence rime avec la mauvaise foi ...

Violette

 

Karim21752455_1760464990647465_2747097723441885830_n