20170815_114854

Plos One nous explique l'intérêt des rayures sur un zèbre africain. Ce n'est pas anodin puisque ça les protège des virus et des bactéries transmises par les taons qui sucent le sang de équidés.

L'équipe de scientifiques a ainsi pu écarter l'idée d'un camouflage ou la confusion des prédateurs, signes de reconnaissance entre zèbres , thermorégulateur,  pour confirmer que le pelage si remarquable est une protection.

8017278_e8cff8da-35d0-11e9-a243-cec1ab9209a6-1_1000x625

Photo Reuters /Amir Cohen 2018

Par exemple , le trajet en rouge des taons sur les chevaux d'une ferme anglaise et sur des zèbres parqués. En rouge le trajet du vol , en bleu les impacts .

Le vol autour de l'animal est identique pour chacun des animaux. La différence se situe SUR l'équidé .

journal_pone_0210831_g001

Photo

10a50868bbe348773a8fc8ebcff1b

Photo UC Davis

cbba7de0-35d2-11e9-a243-cec1ab9209a6_1

Photo Tim Caro

Une autre expérience : Sept chevaux ont été déguisés en zèbre. Ils n'ont d'ailleurs pas râlé même si ce n'est pas carnaval !

Nombre d'abordages de taons selon la tenue :

a) touché

b) posé

c) posé sur la tête

journal_pone_0210831_g002

[...]Les taons sont très sensibles à la polarisation de la lumière (la manière dont la direction du champ électromagnétique est orientée et varie avec le temps). Une information que l'œil humain ne perçoit pas du tout. Les successions de motifs identiques brouillent la réception de l'image car plus les zébrures sont étroites et moins la lumière globalement réfléchie par les bandes noires et blanches est polarisée. Les rayures opèrent ainsi une sorte de camouflage en masquant les contours des individus. Le taon a donc des difficultés a percevoir sa cible.

L'illusion est d'autant plus forte que le zèbre est en mouvement. "L'illusion produite est comparable à celle produite par les roues de carrosse au cinéma", détaille Hervé Le Guyader. "Lorsque le carrosse avance à une certaine vitesse, on peut avoir l'illusion que les roues tournent à l'envers." Quand le zèbre se meut, le taon a notamment l'impression que l'avant de l'animal va vers l'arrière (les rayures étant verticales) et que l'arrière du corps part vers le haut (les rayures sont plus horizontales). Tout le corps semble se fragmenter dans des directions contraires. Avouons que le spectacle doit être assez déconcertant. Pour se protéger des piqûres, les chevaux se contentent de remuer la queue, les zèbres, eux... se mettent à courir.[...]par  Vincent Bordenave - 21.02.2019 

Les rayures ajoutées ont donc perturbé la vision des taons, les empêchant, au dernier moment, de se poser. Une très bonne illusion d'optique protectrice.

Tout l'article en anglais ICI

Références :
Citation: Caro T, Argueta Y, Briolat ES, Bruggink J, Kasprowsky M, Lake J, et al.  (2019) Benefits of zebra stripes: Behaviour of tabanid flies around zebras and horses. PLoS ONE 14(2): e0210831.               

https://doi.org/10.1371/journal.pone.0210831
Editeur :Elissa Z. Cameron, University of Tasmania, AUSTRALIA
20 février 2019- Copyright: © 2019 Caro et al. /CC autorisant la diffusion

Violette

zebra-facts_1953_1_1517133032