kisspng-zeus-typhon-greek-mythology-hermes-cronus-greek-god-5b37a1af78ad94_8347363815303725274943

Hermès (Grec. Eρμης , Dorien Ἑρμᾶς -Hermãs , Latin Hermes) est le fils de Zeus et de Maïa, l'aînée des Pléiades, les filles d'Atlas et de Pléioné.

Il était le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, le patron des voyageurs, des voleurs, le conducteur des âmes aux enfers et le  messager de Zeus et des  dieux.

Il passait pour avoir débarrassé les chemins de toutes les pierres gênantes qui furent mises en tas (les hermès ou hermai).

Ce petit topo est choisi pour illustrer l'attitude de deux élus venus se faire mousser au salon du livre. 

 

hermes75543720_10217580056945869_3504636937795272704_n

Invisible ?

 

Un maire et un sénateur, qui, par leur mépris, leur attitude envers l'auteur qu'est Abdelkarim Belkassem croient se débarasser des pierres gênantes sur leur chemin. Pierres fantasmées, procès d'intention ...

L'attitude publique de responsables politiques  n'est pas sans conséquences. Les mots ou ici, le silence,  nous font prendre conscience de problématiques dont nous ne nous soucions pas avant. Ces élus, les organisateurs de salons, certains lecteurs manipulent les esprits, font changer d'avis ou conforter les opinions xénophobes et discriminatoires.

Il nous faut verrouiller ces comportements qu'on essaie de lever contre vents et marées et sortir du déni qui nous réconforte ou nous apaise. 

Que s'est-il passé ? Karim était invité à un premier salon, par Assia, une auteur d'origine africaine et asiatique. Nous la connaissons bien , nous savons combien elle est ouverte et riche de son expérience de travailleur social. En couple mixte, comme nous, nous avions envie de répondre positivement à sa demande qui honorait Karim et laisser présager une ambiance multiculturelle. Elle n'est pas en cause, pas plus que Joëlle l'autre organisatrice. Accueil parfait, organisation chaleureuse.

Elles ne pouvaient pas maîtriser la médiocrité de certains élus. Ceux-ci sont passés, séparément, devant Karim sans un regard vers lui, sans le saluer, sans le voir, contrairement aux autres auteurs pour qui ils avaient du temps et de l'argent... Le délit de faciès ?

Karim est un auteur confirmé, édité, contrairement à plus de 60% d'auto-édités présents mais il est gênant ...

Une fois, ça passe, dix fois ça lasse, cent fois ça casse. Tendre l'autre joue ? Non, ça finit par laisser des bleus et pacifiste, Karim ne rend pas les coups, il quitte la scène de ce pitoyable spectacle aux yeux de tous, auteurs,bénévoles et lecteurs.
Alors il a plié bagage devant ce maire et ce sénateur.

J'avais demandé au maire s'il pouvait venir faire une photo avec Karim, il avait répondu positivement mais il a changé de salle avant le cliché ... après avoir fait le tour des auteurs méritants, eux !

Le sénateur est un de ceux qui sont particulièrement attentifs au non port du voile musulman*, en particulier lors de sorties scolaires. C'est un de ses centres d'intérêt lors des questions au gouvernement. Il n'est pas un paradoxe près en acceptant dans un salon public dans une salle communale (médiathèque ), une religieuse portant la grande croix franciscaine et un chapelet autour de la taille*. Le maire lui-même a participé à la messe* de la Saint-Hubert dans l'église de la commune. Un ou les musulmans seraient-ils donc visés ? Les Arabes ? Les Français d'origine arabe ?

*ce que je refuse de censurer.

 Plusieurs auteurs d'origine africaine, polonaise, etc étaient présents -et tant mieux - sans que leur soient donné de camouflets. Ils ont été assez bafoués , eux aussi  en leur temps , il serait bon que ça cesse pour tous.

Je suis fatiguée de constater combien mon mari n'est pas considéré pour ce qu'il est, un homme, écrivain, musicien et de voir quelles projections sont faites à son propos. 

Ne rien lâcher , conserver la petite flamme qui vacille dans la tempête.

 

DSCN6100

 

DSCN6098

 

Violette

hermesaffiche jpeg