97418117

C'est une façon de nommer le mensonge pathologique , c'est à dire la mythomanie . Je ne vais pas vous raconter que je connais quelqu'un qui souffre de ça .

 [...]Le mensonge désigne l'acte de donner intentionnellement une fausse information. Certains individus le font même sans exprimer aucune crainte. Le mensonge pathologique peut avoir des effets néfastes (faux jugements notamment) dans la vie de l'individu et de son entourage Le mensonge excessif est communément perçu chez les patients atteints de troubles mentaux. Les individus souffrant de trouble de la personnalité antisociale  utilisent le mensonge dans le but de tirer profit de leur entourage. Certains individus souffrant de troubles de la personnalité borderline mentent pour attirer l'attention sur eux en clamant qu'ils sont délaissés ou maltraités. Le mensonge pathologique peut survenir parfois lorsqu'un individu ment sans pour autant tirer profit de ce mensonge.

Il existe de nombreuses conséquences chez les patients qui mentent d'une manière abusive. Vu le manque de confiance qu'entraînent ces mensonges, l'entourage du patient peut se défier de la personne. Si ce comportement persiste, les conséquences du mensonge peuvent s'avérer catastrophiques voire criminelles. Certaines études suggèrent que les individus auraient une « prédisposition à mentir[...] in Wikipédia

mais du  septième roman d'Abdelkarim Belkassem , "Mythomanies " nous emmène aux côtés de Dya , un garçon bien maheureux et très toxique. Malheureux,  pourquoi ? Toxique, comment ?

Le genre de gamin à qui je ficherais une bonne raclée ou qui me ferait déménager aux antipodes. Pour en avoir plus , il faudra attendre que ce soit édité . Court roman ou nouvelles , je ne sais pas .

Impression

DSCN1554

DSCN1555

DSCN1557

Et sur le blog de l'auteur

Cerise violette

balloon